Les fenêtres à travers les siècles

Fenêtre XVIe

Fenêtre à meneau, très souvent en pierre

Croisée équipée de quatre châssis ouvrants sans dormant.

Châssis inférieur subdivisé par une traverse.

Vitraux losanges.

Baguette de calfeutrement moulurée ajoutée.

Fenêtre XVIIe

Fenêtre à meneau horizontal en bois

Un dormant encadre chaque châssis.

Une traversse intermédiaire traverse le châssis bas.

Les vitrages s'agrandissent, des petits bois les séparent.

Les deux chassis ouvrants sont équipés de volets intérieurs.

 

Fenêtre XVIIIe

Fenêtre bois avec cadre et petits bois moulurés.

Les carreaux sont toujours légérement plus hauts que larges, et de 20 cm environ de côte.

Les volets intérieurs sont en bois à panneaux et pliant pour se loger dans l'embrasure de la fenêtre

Le ferrage est composé 

- penture de fenêtre ou fiches.

- de pentures de volet,

- d'espagnolette avec crochet pour bloquer le volet en position fermée,

- de charnières à fiches encastrées pour assembler les deux battants de chaque volet

Fenêtre XIXe

Fenêtre bois avec cadre et petits bois moulurés.

Les carreaux sont toujours légérement plus hauts que larges, et de 20 cm environ de côte.

Dès la fin du XVIIIe siècle, la fabrication de grands verres entraine la réalisation de fenêtres à grands carreaux.

Les petits bois s'épaississent passant allant de 34 mm à 60 mm.

Les ferrures se renforcent

 

Le ferrage est composé de

- pentures ou fiches

- espagnolette

 

Les principales quincailleries utilisées

Paumelle à boules

Paumelle à boules

Charnière dégondable

Charnière dégondable

Crémone fonte

Crémone fonte

Espagnolette Brionne sur mesure

Espagnolette Brionne sur mesure

Espagnolette ancienne reposée

Espagnolette ancienne reposée

Paumelle

Paumelle

Les vitrages

Différents vitrages peuvent être posés offrant plus ou moins d'isolation et plus ou moins de sécurité,

en voici quelques uns :

 

  •  Le vitrage simple de 4 mm :  Coefficient UG* = 5.8

 

  •  Le vitrage feuilleté 44.2 (retardataire à l'effraction) : Coefficient UG* = 5.5

 

  • Le vitrage isolant 4/16/4, 1 face faible émissif + gaz argon : Coefficient UG* = 1.1

 

 

 


                                         

 

 

 

                                           Vitrage isolant

                                                             4/16/4

 

 

 

  •  Le vitrage Colonial de Saint Just (vitrage soufflé à la bouche dans les ateliers de Saint-Just, et utilisé principalement pour les monuments historiques), ce vitrage peut être assemblé en vitrage isolant.

 

  

 

                                  Vitrage Climaplus

                                                        Colonial

 

 

                  Soufflé à la bouche, le verre CLIMAPLUS COLONIAL intègre un verre feuilleté pour répondre aux besoins de sécurité et bloque la                         quasi-totalité des rayons ultraviolets.
                  De faible épaisseur ( 9mm ), il s'intègre facilement dans les menuiseries neuves ou anciennes. Il permet de diminuer la hauteur des                     petits bois. 

                  Performance thermique : Ug en W/(m².K) EN673 = 1,9 

 

 

 

 

 

* Ug :  Uglass, le coefficient thermique du vitrage est symbolisé par le sigle Ug

Menuiserie Vouriot

40, avenue de Lachapelle

54120 BACCARAT

 

Tél  03 83 75 13 25

Fax 03 83 75 10 12

Email  atelier.vouriot@orange.fr

 

Nous détenons la certification Qualibat

"Fabrication et pose de menuiseries en bois technicité supérieure.

Mention patrimoine bâti

Mention efficacité énergétique - travaux isolés"

REJOIGNEZ-NOUS
  • Facebook Social Icon

CERTIFICAT QUALIBAT

RGE 2018

N° E49879